Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine

Après une petite pause beauté dans le dernier article ici, je viens t'en remettre une couche avec la Polynésie, et bim, quand y'en a plus, y'en a encore.

Quelques petits conseils pour futurs voyageurs...

Polynésie = Pilotis = prix maxi!

Alors quand tu décides d'y aller, déjà tu fais des économies pendant plusieurs années (notre cas), et tu fais quelques petites concessions, si tu ne veux pas manger des Lustucru le reste de ta vie.

Donc, si c'est ton rêve de loger dans un beau bungalow pilotis sur le lagon de la mort-qui-tue, continue d'y croire, mais réduis ton budget avant.

Comment? C'est simple, tu te gardes les dernières nuits pour que ton rêve se réalise, et pour les autres nuitées, allez hop, ce sera petits hôtels et pensions de famille: petits bungalows sympas dans la végétation au milieu des jardins, en bord de mer, ou pas. Et oui, quelques fois, il y a la mer, mais pas de plage, mais c'est beau quand même, et puis on se balade, on ne reste pas dans son hôtel alors qu'on est à l'autre bout de la terre. Enfin ce n'est que mon humble avis.

Des petits bungalows sans prétention (ni télé), mais très corrects, voire insolites pour certains, comme ce fût le cas à Huahiné à La Pension Tupuna, celle qui nous a le plus marqués:

Nichée dans un jardin tropical luxuriant, un cadre sauvage et authentique, avec des bungalows traditionnels faits de bois et de feuilles tressées (tu as vu, je parle comme dans une brochure). Tu saisis l'idée? Jouer au Robinson, mais version revisitée 2.0, avec électricité et PQ, faut pas déconner.

... la Polynésie: où se loger: les pensions de famille (+ Pension Tupuna) #5
Pension Tupuna- Huahine

Pension Tupuna- Huahine

Néanmoins, comment te dire? Il y a une porte, mais pas de serrure.

Un toit, mais ouvert au-dessus de la fenêtre, preuve en images mes amis.

Ah ça oui, les amoureux de la nature sont comblés. Par contre, pour ceux habitués à fermer à double tour, va falloir se libérer les chakras (j'en suis).

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine
Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine

La salle de bain? Douche creusée en pierre, et corail au sol. Ah ça, du coup, pas de commentaires débiles sur Tripadvisor pour dire que les joints de carrelage sont jaunis ou mal faits (je sais de quoi je parle, 15 ans de carrière derrière moi dans le tourisme).

Ne cherche pas le double miroir pour te faire les boutons, le peignoir, les chaussons, ni le petit gel douche Lanvin, c'est douche au savon de Tiaré avec les petits oiseaux qui chantent! Les margouillats (sorte de lézards avec des pattes ventouses rigolotes) s'invitent gentiment au-dessus de ta tête, et d'ailleurs ces bêtes-là poussent des petits cris la nuit, au-dessus de ton lit. Mômaaaann!

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahiné

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahiné

... la Polynésie: où se loger: les pensions de famille (+ Pension Tupuna) #5
credit photo: album.au féminin.com-chrissandrine44- je ne retrouve pas mes phtos de ces charmantes bestioles

credit photo: album.au féminin.com-chrissandrine44- je ne retrouve pas mes phtos de ces charmantes bestioles

Faut aimer le retour aux sources, la première nuit fût celle de l'adaptation, l'impression de dormir en pleine jungle, d'écouter tous les bruits qu'offre la nature, ... et se faire des films sur ce qui peut entrer ou non dans la chambre; inventaire des animaux d'ailleurs affiché dans le bungalow: "les animaux sont nos amis, vous trouverez donc PEUT-ETRE ...blablabla, j'ai bippé sur le mot scolopendre. C'est juste un énorme mille-pattes vénimeux, truc sympa qui te fait aller direct aux urgences s'il te choppe. Tiens, regarde-moi la bête. Ils l'appellent là-bas le Cent Pieds, ceci explique cela.

Mais si ça peut vous rassurer, pas de serpents en Polynésie, c'est déjà ça de gagné (je les trouve gentiment dans mon jardin en France, voui voui, faudra que je vous raconte un jour).

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine

Pension Tupuna- Fare Niau-Huahine

credit photo: tahitiheritage.pf

credit photo: tahitiheritage.pf

Dingue, finalement, j'ai préféré nager avec les requins (voir article ici) que dormir en companie des blattes, c'est un choix.

Sinon, bien sûr, les moustiques ont été nos plus fervents fans pendant tout le séjour, mais on leur a mis un gros vent à l'aide d'encens, prises, spray corporel et claques bien senties dans leur petite trompe suceuse.

Bref, par ailleurs, la Pension Tupuna fût l'un des meilleurs endroits où l'on ait mangé: la cuisine d'Axel fût simplement succulente et recherchée, servie dans un faré traditionnel, ouvert aux vents et au sol toujours recouvert de corail, le Faré Potee. Un cadre enchanteur, et tellement calme.

Pêche du jour, ainsi que fruits et légumes issus du jardin tropical: pamplemousses, papayes, bananes, taro, uru (fruits à pain), entre autres, et noix de coco of course!

Pension Tupuna- Fare Potée (salle de restaurant)-Huahine

Pension Tupuna- Fare Potée (salle de restaurant)-Huahine

clique pour agrandir la photo, patate!clique pour agrandir la photo, patate!
clique pour agrandir la photo, patate!clique pour agrandir la photo, patate!

clique pour agrandir la photo, patate!

Et bizarrement, pour les personnes atteintes de FOMO (Fear Of Missing Out, la peur de louper un truc sur les réseaux sociaux) une des meilleures connexions wifi toutes îles confondues, un comble! Pour ma part, pas concernée, j'ai oublié tout le monde avec une facilité déconcertante, please forgive me.

Alors oui, il y a l'accès direct à la mer, non ce n'est pas le plus beau lagon, l'eau est trouble et tirant sur le vert/marron, car mangrove juste à côté, mais une expérience unique gravée à jamais dans ma mémoire! Et la mangrove, je trouve ça joli, d'abord.

clique pour agrandir la photo, patate!clique pour agrandir la photo, patate!

clique pour agrandir la photo, patate!

Toutes les pensions furent très différentes, chacune avec leur charme, leurs hôtes, polynésiens ou expat', de belles expériences que l'on ne vit pas dans les hôtels de chaîne plutôt impersonnels. Les transferts aéroport ou port sont assurés pas les pensions le plus souvent, on a donc l'impression d'avoir un transfert privé rien que pour nous, ce qui diffère des bus qui s'arrêtent dans plusieurs hôtels.

Vous n'échapperez pas au traditionnel poisson cru à la tahitienne au lait de coco, un délice (même pour chéri qui n'aime pas le poisson cru d'habitude!) On mange du poisson et du riz pratiquement à chaque repas, servis toujours différemment, et toujours hyper frais.

... la Polynésie: où se loger: les pensions de famille (+ Pension Tupuna) #5
... la Polynésie: où se loger: les pensions de famille (+ Pension Tupuna) #5

Ceci dit, oui, on l'a eu notre bungalow pilotis, bien mérité, non mais! Oui, le luxe, ce n'est pas mal non plus, faut bien se l'avouer...

La suite, dans le prochain épisode! (parce que là je suis consciente que l'article fait 12 kilomètres, pas trop mal aux yeux?).

--------------

NB: je ne fais pas le détail de chaque pension et petit hôtel où nous avons logé; vous trouverez quelques photos ci-dessous. Cependant si vous avez des questions pour un futur voyage, n'hésitez pas à m'envoyer un mail, je répondrai avec plaisir!(c'est l'ancienne agent de voyage qui parle!)

jaivoulutester@gmail.com

Bungalow hôtel Hibiscus- Moorea

Bungalow hôtel Hibiscus- Moorea

hôtel Hibiscus- Moorea

hôtel Hibiscus- Moorea

Pension Ecolodge - Bora Bora

Pension Ecolodge - Bora Bora

Pension Ecolodge - Bora Bora

Pension Ecolodge - Bora Bora

Pension Ecolodge - Bora Bora

Pension Ecolodge - Bora Bora

Pension Ecolodge - Bora Bora
Pension Ecolodge - Bora Bora

Pension Ecolodge - Bora Bora

Pension Hibiscus - Tahaa

Pension Hibiscus - Tahaa

Pension Hibiscus - Tahaa

Pension Hibiscus - Tahaa

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil