... les livres aux titres à rallonge:

"Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak hâché" de David Safier.

"L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa" de Romain Puertolas.

Vous êtes encore là? Non parce qu'avec un titre pareil, on est en droit de se demander si on va rester jusqu'au bout. Alors voilà, original au départ, hyper marketing à présent, j'ai sauté les deux pieds joints dedans. J'ai dû cependant écrire les titres sur un post-it (dimension A4) pour m'en rappeler à la librairie, va demander ça au vendeur si déjà tu ne connais pas l'auteur, on ne s'en sort pas.

Rappelez-vous, les grands titres étaient plutôt réservés auparavant aux livres bien assommants (vous avez compris chiants? vous avez raison) : "Relation entre perception mémoire de travail et mémoire à long terme: introduction à la psychologie cognitive". Ou encore: "La rationalité scientifique médiévale face à l'occulte, l'attraction magnétique et l'horreur du vide (XIIIe-milieu du XVe siècle)".

Voilà, voilà.

Alors c'est sûr qu'on est descendu d'un cran niveau culture, 124 étages en 45 secondes (oui oui ça existe, ascenseur du Burj Khalifa à Dubaï, impressionnant au passage). N'attendez pas de grandes envolées littéraires, ni de récits profonds, passez votre chemin si c'est le cas. Ces 2 livres sont légers et frais, sans prétention, aux chapitres courts, une écriture simple, trop simple diront certains. Un peu d'humour, quelques jeux de mots, pas à se tordre en 4 et se gratter les dessous de bras, mais un petit rictus avant de faire dodo en toute sérénité, c'est déjà ça de gagné.

- Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak hâché:

... les livres aux titres à rallonge:

Lolle, la vache narratrice, surprend son prétendant avec une autre. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, elle comprend que le fermier veut vendre son troupeau pour l'amener à l'abattoir. Pas question de rester les pattes croisées, elle entend qu'il existe un pays où les vaches sont sacrées, l'Inde, et entreprend donc de partir rejoindre ce paradis, en compagnie de ses copines.

L'auteur transpose les émotions, les sentiments et les comportements des humains au travers de ces vaches, et distille des thèmes tout en subtilité tels que la différence, l'infidélité, l'homosexualité, la condition des animaux dans les fermes. On n'échappe pas aux clichés, mais ce livre a le mérite de faire passer un bon moment en suivant les aventures de ces drôles de vaches, c'est frais et tendre.

Un seul truc m'a un peu chiffonnée, mais je m'y suis faite: le personnage du chat parle avec un fort accent italien, un peu irritant à la lecture, mais comme ses petites blagues passent plutôt bien, on ne lui en veut pas.

- L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa:

... les livres aux titres à rallonge:

L'histoire abracadabrante et loufoque d'un fakir qui arrive à Paris pour acheter un lit à clous chez Ikéa. N'ayant pas d'argent pour se payer l'hôtel, il s'installe dans le magasin. Surpris par les vigiles, il se cache dans une armoire, laquelle se retrouve expédiée par camion au Royaume-Uni. Son périple ne fait que commencer, et on va suivre ses aventures rocambolesques avec de nombreux rebondissements. Nombreux jeux de mots un peu poussifs , l'auteur amène malgré tout en toile de fond un sujet plus profond: la condition des clandestins. N'attendait pas que le sujet soit développé, c'est dans la rigolade que ça se passe!

Pour résumer, 2 livres qui amènent de la fantaisie et de la légèreté, pas plus! Mais en ces temps qui courent, je vous avoue que ça me suffit ...

Les avez-vous lus?

Retour à l'accueil